Isolation des combles

 

Jusqu’au début des années 2000, les normes de construction n’imposaient pas d’isolation des maisons. Le résultat est que la moyenne des habitations consomment 250 kW/m²/an c'est-à-dire 3 à 5 fois plus que ce que les constructions actuelles.

En refaisant l’isolation du toit et en remplaçant les fenêtres avec des doubles vitrages, on réduit de 40 à 50% les pertes d’énergie et la facture de chauffage, l'isolation des combles est donc un bénéfice pour l'ensemble des habitants d'une maison.

On gagne également en confort en éliminant les courants d’air l’hiver et en gardant une maison plus fraîche l’été.

 

Le Grenelle de l'Environnement a confirmé cette priorité en renforçant les aides financières pour les travaux d'isolation de l'habitat : des crédits d’impôt sur l'isolation, le changement de fenêtres... sont disponibles en fonction de votre situation.

Après tests énergétiques d’un même pavillon, avant et après aménagement des combles d’une surface de 60 m², il en ressort qu’après une augmentation de la surface du pavillon de 60 m², qu’aucune augmentation de frais énergétique est apparu, grâce à l’amélioration de l’isolation du toit.

Lorsque nous réalisons un aménagement de combles, nous apportons donc beaucoup d'attention pour isoler les combles.

 

C'est parce qu'il représente le point de déperdition thermique le plus important, que le toit de votre maison doit être isolé en priorité.

En effet, en l'absence d'isolation, c'est 30 % des déperditions d'une maison qui proviennent de la toiture !

 

ISOLATION DU TOIT PAR L'INTÉRIEUR

L'isolation du toit par l'intérieur est le cas le plus fréquent dans les projets d'isolation de la maison.

Il s'agit d'insérer un matériau isolant entre les solives, en une ou deux couches croisées afin d'éviter les ponts thermiques. Un pare-vapeur, dont le plus connu est le papier kraft intégré aux laines minérales, doit être placé sur la couche intérieure pour faire chuter la pression de vapeur d'eau avant son passage dans l'isolant.
C'est la solution idéale si vos combles vont être aménagés, ou si vous envisagez de refaire entièrement leur décoration.
En revanche, l'isolation par l'intérieur a pour principal inconvénient de réduire de quelques centimètres la hauteur de l'espace et de faire perdre quelques m2 de surface habitable.

ISOLATION DE LA TOITURE PAR L'EXTÉRIEUR

On privilégie l'isolation de la toiture par l'extérieur lorsque la hauteur utile est limitée, si les combles sont déjà aménagées mais mal isolés, ou encore si la toiture doit être refaite.

L'isolation de la toiture par l'extérieur consiste à soulever les tuiles afin de placer une couche d'isolant, et cette technique présente trois avantages majeurs :

  • vous disposez une quantité suffisante d'isolant sans perte de volume intérieur habitable ;
  • vous profitez d'une isolation plus efficace pour supprimer les ponts thermiques ;
  • vous pouvez continuer d'accéder à vos combles pendant les travaux.

ISOLATION DES MURS

ISOLATION PAR L’INTÉRIEUR :

• suppression de l’effet parois froides d’où amélioration du confort global ;

• amélioration du confort acoustique intérieur ;

• coût d’exécution moins onéreux qu’une solution d’isolation par l’extérieur ;

• systèmes d’isolation faciles et rapides à mettre en œuvre ;

• réhabilitation et redistribution des pièces facilitées par les systèmes de doublage permettant le passage des gaines (électricité ou alimentation en eau).

Les murs arrivent en seconde position des parois les plus déperditives dans une maison peu ou mal isolée. Il convient donc d’étudier les possibilités d’isolation thermique des murs dès lors que les combles sont parfaitement isolés.

 

ISOLATION DU PLANCHER D'UN COMBLE PERDU

L'isolation des combles perdus se fait en posant un isolant sur le plancher du comble (en vrac, en rouleau). Une fois l'isolant posé, les accès ou passages deviennent délicats et l'on risque de les écraser, donc d'affaiblir l'isolation. Il est prudent de prévoir un chemin d'accès au dessus de l'isolant, qui ne prendra appui que sur des éléments porteurs.

Le choix de la solution se fait en fonction d'un certain nombre de critères nécessaires à une mise en œuvre conforme à la réglementation et aux DTU.

Vérifiez que les combles ne seront pas utilisés, dans le cas contraire prévoyez un plancher.
Utilisez des isolants certifiés ACERMI.

 

 

RÉDUIRE LES PERTES D' ÉNERGIE ET LA FACTURE DE CHAUFFAGE

En refaisant l'isolation du toit et en remplaçant les fenêtres avec des doubles vitrages, on réduit de 40 à 50 % les pertes d'énergie et la facture de chauffage.

L'isolation des combles est donc un bénéfice pour l'ensemble des habitants d'une maison. On gagne également en confort en éliminant les courants d'air l'hiver et en gardant une maison plus fraîche l'été.

 

 

 

POUR VOS TRAVAUX faites confiance à un professionnel  QUALIBAT reconnu  « RGE »