Actualités des procédés HARNOIS

Transformez vos combles avec HARNOIS
HARNOIS

Jeudi 3 mars 2011

Après vingt ans de bons et loyaux services, le pavillon n'est plus assez grand pour y loger confortablement les enfants qui ont grandi et réclament un peu plus d'intimité. Pour résoudre le problème, deux options : acheter plus grand ou transformer les combles perdus en pièces habitables. C'est celle dernière solution qui est retenue après avoir comparé plusieurs devis établis par des spécialistes de l'aménagement des combles. 

Le coût de ces travaux (voir encadré en fin de reportage) est raisonnable vu le gain d'espace et, de toute façon, très inférieur à l'achat d'une maison plus spacieuse. Sans compter les frais d'un déménagement, et les contraintes afférentes!

LE PROBLÈME EN QUESTION

Les combles (ou le comble) correspondent au volume délimité par la charpente, qui supporte les éléments de la toiture, et doit résister au vent et à la neige La robustesse de cette structure est due au principe de trian-gulation de ses fermes, qui reportent les charges sur les murs porteurs. Les deux du triangle sont les arbalétriers et sa base, l'entrait.

Dans les constructions traditionnelles, les fermes, espacées de 3 à 4 m. sont de forte section et renforcées par différentes pièces : jambes de force, entrait haut(également dit ‘retroussé') ou poinçon avec contrefiches. Elles sont reliées par des pannes (faîtière au sommet, sablières le long des murs), qui supportent les éléments de la couverture (y compris les chevrons) et participent au contreventement de la charpente.

Pour des raisons d'économie et de rapidité de mise en œuvre, de nombreuses maisons sont construites avec des charpentes industrielles. Celles-ci se composent de fermes de faible section (ou fermettes) dont les arbalétriers jouent le rôle de chevrons. Pour compenser leur relative fragilité, elles sont rapprochées et comportent des fiches triangulées en forme de "M" ou de "W". Le contreventement de la charpente est assuré par des pièces de bois ou métalliques fixées en oblique sur les rampants. Cette structure crée un enchevêtrement qui obstrue l'espace, d'où l'appellation de comble 'perdu' ou "non aménageable". Par ailleurs, l'entrait des fermettes ne fait que soutenir le plafond de l'étage inférieur et ne peut en aucun cas supporter la charge d'un plancher.

Pour libérer l'espace, il faut supprimer la triangulation des fiches et mettre en place une nouvelle structure avec un plancher autoportant. Il n'est pas question d'entreprendre un tel chantier sans l'avis d'un charpentier! Des entreprises spécialisées proposent différents procédés et matériaux de renforcement et d'aménagement. Elles offrent toutes l'avantage d'intervenir sans dépose de la couverture, et occasionnent peu de nuisances en raison de la nature très localisée des travaux. Ces professionnels prévoient un accès extérieur indépendant, afin de ne pas trop déranger les occupants: ra transformation est réalisée en deux à cinq semaines, selon son importance, et fait l'objet d'une garantie décennale.

Deux poutres maîtresses en bois massif de l00 x 300 mm, ou en lamellé-collé si la portée est supérieure à 6 m, prennent appui ou sont scellées de pignon à pignon. Outre leurs ancra-ges, elles sont reprises en charge de différentes façons : au niveau du rez-de-chaussée par des poteaux, avec des IPN (profilés d'acier) placés au centre du comble et s'appuyant sur les murs gouttereaux, en combinant les deux techniques. L'emplacement des poteaux de "descente de charge" est calculé pour les dissimuler dans les cloisons, les gaines techniques ou les placards du rez-de-chaussée. 

Les fermettes sont ensuite renforcées par un doublage de leurs arbalétriers, l'installation d'un faux entrait (ou d'un gousset en contreplaqué) et des jambes de force fixées sur les poutres maîtresses. Ainsi soulagées du poids de la toiture, les contrefiches des fermettes d'origine peuvent être supprimées.

UN PLANCHER SILENCIEUX

Indépendant du sol maçonné existant (soutenu par les entraits des fermettes, ce plancher est constitué d'un solivage intermédiaire suspendu sur les poutres maîtresses et recouvert de plaques d'aggloméré de 22 mm d'épaisseur. Sur la surface correspondant à la future salle d'eau, les plaques sont hydrofugées(agglo CTBH). Les sections des solives, leur écartement et l'épaisseur des panneaux de sol sont calculés pour supporter une surcharge de 150 kg/m²,

Les solives sont ancrées sur les poutres maîtresses à l'aide d'étriers en acier galvanisé. Ces accessoires très pratiques sont disponibles sous de nombreuses formes pour s'adopter à la section des solives et au système de fixation sur le support. Pour roidir l'ensemble du plancher, des entre-toises (ou "étrésillons') sont générale-ment clouées entre les solives.

Après la fixation de bandes de mousse isophoniques sur le dessus des solives, les plaques de sol sont posées en ménageant un joint de dilatation (de 10 mm au moins) à la périphérie de la pièce. Le revêtement décoratif, un stratifié flottant sur sous-couches résiliente, renforcera l'isolation aux bruits d'impact et aériens.

UNE ISOLATION GAIN DE PLACE

Gagner un maximum de mètres carrés–habitables, tel est le credo des aménageurs de combles. Mais l'isolation de ces espaces, par où s'échappent une bonne partie des colories en hiver, exige une épaisseur importante: soit de 200 à 260 mm de laine de verre ou de roche. Pour la réduire au mieux, les professionnels combinent laine minérale et film mince muItiréflecteur.

Des suspentes métalliques sont fixées de niveau sur le flanc des chevrons. Les rails supports des plaques d'habillage y seront clipsés après la pose de l'isolation. Celle-ci se compose d'une première couche de laine minérale avec pare-vapeur, en pan¬neaux ou rouleau de 60 mm d'épaisseur insérés entre les chevrons des fermettes. Ce Qui permet de laisser une lame d'air suffisante pour la ventilation de la couverture.

Les films réflecteurs, de 9 mm d'épaisseur, sont déroulés dessus el agrafés au droit des chevrons : selon le fabricant, ils équivalent à 160 ou 200 mm d'isolant classique. Les tètes des suspentes métalliques sont alors mises en place en traversant la couche isolante. Les rails sont ensuite clipsés et les plaques de plâtre(épaisseur de 13 mm) vissées sur l'ossature. Les murs pignons sont quant à eux, isolés avec des complexes de doublage, composés de polystyrène expansé de 1 00 mm, recouvert de ploque de plâtre.

Si la surface créée dépasse 20 m² habitable, il faut déposer une demande de permis de construire à la mairie. Dans le cas contraire, une déclaration de travaux peut suffire.

LES TRAVAUX ANNEXES. Combien importants, ces travaux concernent l'accès aux combles par un escalier, leur éclairage naturel, le cloisonnement, les installations de plomberie et d'électricité, les éventuels rangements

Pensez-y !

Des petites traces administratives et des critères d'habitabilité gèrent les travaux d'aménagement de combles.

Une pente de toit supérieure à 15° ou 27% est nécessaire. Au-dessous, c'est une surélévation des combles qu'il faudra envisager ou une redéfinition du volume entre rez-de-chaussée (ou premier étage) et comble perdu.

Est considérée comme surface habitable au niveau des impôts, une hauteur minimale de 1,80 m entre plancher et plafond finis. c'est juste suffisant pour qu'une personne de taille moyenne puisse s'y tenir debout. En pratique, une hauteur de 2,10 m sur 1/3 de la largeur de la pièce au moins constitue un minimum pour le confort des déplacements.

Un aménagement personnalisé

Différentes formules d'aménagements sont proposées selon les désirs et le budget des propriétaires. Pour le comble de notre reportage, les travaux ont permis de créer deux chambres et une salle d'eau d'une surface totale de 47 m², le rangement étant compris : soit 32 m² de surface habitable d'une hauteur supérieure à 180 m. D'après le devis fourni, les coûts peuvent varier comme suit avec une TVa à 5,5%.

La formule économique, 9699€, intègre tous les travaux délicats de la structure porteuse : renforcement de la charpente et pose du plancher autoportant. Les aménagements restants sont à votre charge, mais peuvent être réalisés par l'entreprise ou ses sous-traitants :

  • isolation des rampants (laine de verre + film multiréflectuer) avec habillage en plaques de plâtre, 6 428€ ;
  • trois fenêtres de toit + stores, 4 124 € :
  • escaller d'accès et balustrade, 1 902 € ;
  • rangements et placards, 2 381 € ;
  • revêtement de sol stratifié et plinthes, 1 596 € ;
  • travaux d'éléctricité, 1 639 € ;
  • travaux de plomberie, 1 672 € ;

Au total, cet aménagement "clé en main" revient à 31 293,96€. Les combles sont livrés "prêts à décorer", hors sanitaires et appareils de chauffage électrique.

En bref !
25/04/2018 - Aménagement de comble : Harnois, un procédé innovant
Les combles de la plupart des maisons sont inutilisables à cause des charpentes. Leader dans le domaine, Harnois propose un procédé innovant pour...
20/04/2018 - Construction d'une cave à vin enterrée Hélicave
Vous êtes amateurs de bons vins ? Vous n'êtes pas sans savoir que pour bien vieillir, le vin doit être conservé dans des conditions spécifiques....
16/04/2018 - Combles Harnois, procédé innovant pour aménager les combles
Harnois propose un procédé innovant pour aménager des combles inhabitables. Ces travaux consistent à intervenir sur la poutraison pour dégager de la...
10/04/2018 - Economisez de l'énergie : isolez la toiture avec Harnois
Economiser de l'énergie, diminuer ses factures, avoir un bon confort thermique en été comme en hiver et améliorer la performance énergétique de sa...
05/04/2018 - Une maison sur-mesure avec les solutions Harnois
Vous souhaitez agrandir votre maison, disposez de pièces supplémentaires ? Harnois propose plusieurs solutions (extensions, surélévation de toiture)...
28/03/2018 - Construction d'une cave à vin enterrée - déclarations
Vous êtes passionnés de bons crus et voulez souhaitez les faire vieillir en toute sécurité ? Optez pour une cave à vin enterrée Helicave pour une...
23/03/2018 - Surélévation de toiture et aménagement de comble
Pour avoir davantage de pièces, une plus grande surface habitable. Harnois vous propose plusieurs solutions pour agrandir votre maison verticalement...
18/03/2018 - Mezzanine : un espace supplémentaire non cloisonné
Les mezzanines ont de nombreux avantages : une surface habitable en plus, des pièces non cloisonnées pour un ensemble plus aéré et lumineux, un...
12/03/2018 - Le procédé Harnois - un réseau de concessionnaires
Le procédé Harnois est un procédé innovant permettant de rendre aménageables les combles. Harnois c'est aussi tout un réseau de concessionnaires...
07/03/2018 - La famille s'agrandit ? Une chambre dans votre comble
Vous attendez un heureux événement et la famille va s'agrandit ? Pour avoir une chambre en plus sans déménager, Découvrez le procédé Harnois pour...
Page : 1 . 2 . 3 . 4 . 5 . 6 . 7 . 8 . 9 . 10 . 11 . 12 . 13 . 14 . 15 . 16 . 17 . 18 . 19 . 20 . 21 . 22